×

Nigéria : « Plus de permis d’exploitation aux entreprises qui ne transformeront pas sur place », dixit le gouvernement.

Nigéria : « Plus de permis d’exploitation aux entreprises qui ne transformeront pas sur place », dixit le gouvernement.

Pour hisser l’économie du pays encore plus haut, le gouvernement nigérian compte ne plus accorder de nouveaux permis d’exploitation minière qu’aux compagnies qui présenteront un plan de transformation locale des minerais, conformément à de nouvelles lignes directrices en cours d’élaboration, a signalé le porte-parole du ministre nigérian du Développement des minéraux solides, Segun Tomori.

« Le Nigeria offrira des incitations aux investisseurs, notamment des exonérations fiscales sur l’importation d’équipements miniers, facilitera l’obtention de licences de production d’électricité, autorisera le rapatriement total des bénéfices et renforcera la sécurité. En échange, nous devons examiner leurs projets d’installation d’une usine et la manière dont ils ajouteront de la valeur à l’économie nigériane », a-t-il déclaré, sans faire mention à la date d’entrée en vigueur de ces nouvelles mesures.

Le Nigeria, d’après les données officielles, dispose 44 minéraux solides dont l’or, le minerai de fer, le charbon, l’étain, le zinc, le nickel et le lithium répartis sur plus de 500 sites répertoriés. Certains d’entre eux existent en abondance dans le sous-sol. C’est notamment le cas du minerai de fer dont les réserves du pays sont évaluées à 2 milliards de tonnes. En outre, les ressources de charbon sont estimées à plusieurs milliards de tonnes, alors que des minéraux comme l’or et l’étain seraient également présentes en quantités importantes.

La valeur de l’ensemble des ressources minérales solides présentes dans le sous-sol du pays le plus peuplé du continent est estimée à 700 milliards de dollars, selon des officiels nigérians. Le secteur n’a cependant contribué qu’à 0,45 % du PIB en 2020, d’après les calculs de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Dans le cadre de sa stratégie visant à accroître la contribution du secteur minier à l’économie, le gouvernement nigérian prévoit de délivrer de nouvelles licences minières et d’offrir aux investisseurs une participation de 75% au moins dans la Nigerian Solid Minerals Corp, une compagnie dédiée aux minéraux solides qui aura pour mission d’exploiter l’énorme potentiel minier du pays.

Amen K.

Laisser un commentaire