×

Mali : Mobilisation de la jeunesse malienne en soutien au retrait de l’Alliance des États du Sahel de la CEDEAO

Mali : Mobilisation de la jeunesse malienne en soutien au retrait de l’Alliance des États du Sahel de la CEDEAO

Une grande mobilisation de soutien a été organisée par la jeunesse malienne hier, à travers le pays. Cette mobilisation visait à manifester son accompagnement aux autorités de la Transition, en particulier, et à l’Alliance des États du Sahel (AES), en général, suite à leur décision de se retirer sans délai de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO.

Rappelons que le 28 janvier 2024, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont annoncé, dans un communiqué conjoint, leur décision de se retirer de la CEDEAO. Une mobilisation populaire de soutien à cette décision historique a été organisée par des jeunes de manière simultanée dans notre pays.

Hier à Bamako, la Place du Cinquantenaire a été prise d’assaut par des jeunes très motivés pour soutenir la courageuse décision de nos autorités.

C’était aussi une manière pour eux de renforcer l’élan patriotique envers leur pays. Habillés en t-shirts avec des slogans comme : «Assumons-nous pleinement et souverainement, AES maintenant et toujours», les manifestants brandissaient les drapeaux des pays de l’AES. Ils ont protesté à voix vive contre l’ingérence de la CEDEAO, de la France et d’autres puissances dans la gestion de nos affaires intérieures. Plusieurs artistes comme Safi Diabaté, Prince Diallo et Dabara ont tenu en haleine le public sorti massivement pour la bonne cause.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne est venu soutenir les jeunes manifestants. Abdoul Kassim Ibrahim Fomba était accompagné de ses collègues de l’Industrie et du Commerce, Moussa Alassane Diallo et de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga. Les trois membres du gouvernement ont salué les jeunes pour leur soutien aux autorités de la Transition. Ils ont expliqué le bien-fondé du retrait des trois pays de l’AES de la CEDEAO. Une décision, selon eux, qui a des avantages pour les populations de ces trois pays.

Rita Nembi

Laisser un commentaire