×

Libéria : Le nouveau Président, Joseph Boakai, a appelé à l’unité lors de son premier discours depuis son élection officielle à une très courte majorité

Libéria : Le nouveau Président, Joseph Boakai, a appelé à l'unité lors de son premier discours depuis son élection officielle à une très courte majorité

Libéria : Le nouveau Président, Joseph Boakai, a appelé à l’unité lors de son premier discours depuis son élection officielle à une très courte majorité

Le président fraîchement élu du Liberia, Joseph Boakai, a prononcé son premier discours mercredi, appelant à l’unité et à la mobilisation derrière lui. Sa victoire a été officialisée lundi avec une très courte majorité.

Joseph Boakai, âgé de 78 ans et figure emblématique de la politique libérienne, a remporté la victoire avec 50,64% des voix, face à son adversaire George Weah, ancienne star du football et président sortant, qui a obtenu 49,36%. Lors de son premier discours après son élection, Boakai a appelé à l’unité nationale, déclarant que les élections sont désormais terminées et qu’il est impératif pour tous les Libériens, quelle que soit leur origine ethnique, région, religion ou affiliation politique, de se rassembler pour reconstruire le pays. Il a lancé un appel pressant à la solidarité dans ce voyage visant à sauver le pays.

Dès vendredi soir, M. Weah, élu en 2017, a reconnu la victoire de son adversaire au vu de résultats presque finaux, s’attirant les éloges pour favoriser ainsi un transfert de pouvoir non-violent.

Joseph Boakai a exprimé dans son discours que la démocratie au Liberia a remporté une victoire significative au cours des quatre derniers jours, soulignant que cela constitue un héritage pour le peuple libérien et laissera une marque indélébile pour les générations à venir.

Outre la sélection du leader pour guider un Liberia en quête de stabilité post-guerre civile et après l’épidémie d’Ebola, l’un des principaux enjeux de l’élection résidait dans la conduite pacifique et régulière du scrutin, ainsi que dans l’acceptation des résultats. Ceci revêt une importance particulière étant donné les défis démocratiques récents en Afrique de l’Ouest, caractérisés par une série de coups d’État dans des pays tels que le Mali, le Burkina Faso, la Guinée et le Niger.

Le nouveau président a promis « d’étendre le développement à l’ensemble du pays », en construisant notamment des routes dans la région du sud-est, « négligée depuis des années ».

Comme durant sa campagne, il a rappelé que la lutte contre la corruption sera l’un de ses combats et indiqué qu’il allait mettre en place les prochains jours un plan pour une transition « douce et pacifique ». Il a aussi dit qu’il mènerait une réforme « radicale » de la sécurité et de la justice et ferait respecter l’État de droit.

Il a enfin présenté ses condoléances à toutes les victimes de l’accident qui a endeuillé les célébrations de ses supporters lundi soir après qu’une voiture a foncé sur la foule pour une raison inconnue, faisant au moins trois morts.

Binta Pao

Laisser un commentaire