×

Le marché de la mobilité partagée en Afrique : Une croissance fulgurante et des opportunités économiques prometteuses d’ici 2030

Le marché de la mobilité partagée en Afrique : Une croissance fulgurante et des opportunités économiques prometteuses d’ici 2030

D’ici 2030, le marché africain de la mobilité partagée devrait presque doubler, atteignant 7,8 milliards de dollars, selon un rapport du cabinet de conseil en stratégie Oliver Wyman. Cette expansion est alimentée par la popularité croissante du covoiturage, de la location de scooters et de vélos électriques, ainsi que de l’autopartage. On estime que ce secteur créera 550 000 emplois en Afrique d’ici la fin de la décennie, offrant des opportunités cruciales dans un contexte de chômage élevé parmi les jeunes. La vigoureuse croissance est attribuée à l’urbanisation rapide et à l’émergence de la classe moyenne en Afrique.

Les répercussions économiques incluent une augmentation de 113% du nombre d’emplois, représentant 550 000 nouvelles opportunités d’emploi. En particulier, le covoiturage offre des revenus plus élevés aux chauffeurs, avec une satisfaction élevée due à la flexibilité et à l’autonomie. Malgré les avantages financiers, des défis subsistent, notamment le manque d’avantages sociaux pour les chauffeurs.

La mobilité partagée a également des impacts positifs sur les déplacements domicile-travail, le tourisme et l’accès abordable aux transports dans des pays où la possession de voitures reste inaccessible pour de nombreuses personnes. Les services de mobilité partagée contribuent à réduire les coûts de la pollution de l’air et des embouteillages, améliorant ainsi la qualité de vie.

Le rapport souligne également le potentiel de la mobilité partagée à contribuer à l’amélioration des infrastructures de transport dans les villes africaines, où seulement 33 % de la population a actuellement accès aux transports publics, comparé à plus de 75 % en Europe et aux États-Unis.

À l’échelle mondiale, le marché de la mobilité partagée devrait passer de 258 milliards de dollars en 2023 à 401 milliards de dollars en 2030, représentant 7 % des déplacements urbains. La micromobilité, englobant les trottinettes électriques, les monoroues et les vélos électriques pliants, devrait enregistrer la plus forte croissance, plus que doublant pour atteindre 22,6 milliards de dollars d’ici 2030.

Mamie Gonda

Laisser un commentaire