×

La Banque mondiale alloue 40 millions de dollars pour promouvoir les technologies agricoles climato-intelligentes en Afrique

La Banque mondiale alloue 40 millions de dollars pour promouvoir les technologies agricoles climato-intelligentes en Afrique

La Banque mondiale alloue 40 millions de dollars pour promouvoir les technologies agricoles climato-intelligentes en Afrique

La Banque mondiale a annoncé le 8 mars 2024 qu’elle allouerait un don de 40 millions de dollars au projet « Accélérer l’impact de la recherche climatique en Afrique » (AICCRA), dans le but de promouvoir les technologies agricoles climato-intelligentes et de renforcer la sécurité alimentaire en Éthiopie, au Ghana, au Kenya, au Mali, au Sénégal et en Zambie. Ce projet est dirigé par le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), une alliance mondiale d’organisations de recherche en sécurité alimentaire.

Ce financement vise à soutenir la validation des innovations agricoles à travers des expériences pilotes, ainsi que la production et le partage de connaissances, tout en renforçant les partenariats pour la prestation de services dans les pays bénéficiaires. De plus, il permettra la création d’un pôle régional pour les engrais et la santé des sols en Afrique de l’ouest, afin d’améliorer la fertilité agricole et la résilience climatique à long terme dans cette sous-région.

La Banque mondiale souligne que d’autres partenaires ont exprimé leur volonté de soutenir le projet AICCRA. La Fondation Bill et Melinda Gates prévoit ainsi de fournir un financement parallèle de 18,8 millions de dollars, tandis que l’Office chérifien des phosphates (OCP) apportera un soutien financier de 5 millions de dollars au nouveau pôle dédié à la fertilité des sols. Boutheina Guermazi, directrice de l’intégration régionale pour l’Afrique et le Moyen-Orient à la Banque mondiale, souligne l’importance des partenariats et des solutions régionales pour faire face aux défis du changement climatique et de la dégradation des sols en Afrique, dans le but de réduire la pauvreté et d’assurer un avenir durable pour la planète.

Mamie Gonda

Laisser un commentaire