×

Cameroun : Le pays instaure des centres de négoce à la frontière avec le Nigeria pour lutter contre la contrebande

Cameroun : Le pays instaure des centres de négoce à la frontière avec le Nigeria pour lutter contre la contrebande

Cameroun : Le pays instaure des centres de négoce à la frontière avec le Nigeria pour lutter contre la contrebande

La Direction Générale des Douanes (DGD) en collaboration avec les mairies de Mora, Kolofata, Fotokol et Bourha a signé des protocoles d’accord le 17 janvier dernier. Ces accords visent à intensifier la lutte contre la fraude douanière et la contrebande, en mutualisant les efforts pour contrer le commerce illicite. Ils prévoient la création de centres de négoce dans ces municipalités situées dans la région de l’Extrême-Nord, à la frontière avec le Nigeria.

Conformément à ces accords, les municipalités seront responsables de la construction et de l’aménagement de ces centres, en soutenant également les opérations douanières telles que la gestion des marchandises entrant dans ces zones. De plus, elles contribueront à la sécurité et à la surveillance des marchandises en collaboration avec les forces de sécurité. La Douane, de son côté, apportera un soutien logistique aux municipalités dans la création et l’équipement des centres de négoce, en plus de faciliter le dédouanement rapide des marchandises destinées directement aux municipalités.

Il est à noter que ces centres de négoce sont établis par la Loi de finances de 2011 et réglementés par le décret de 2014. Leur objectif principal est de lutter contre la fraude et la contrebande en facilitant et régulant le commerce extérieur dans les localités frontalières.

Le Cameroun, étant le théâtre d’un important commerce de contrebande avec le Nigeria, espère que la mise en œuvre de ces centres à Mora, Kolofata, Fotokol et Bourha contribuera non seulement à combattre la contrebande et la fraude douanière mais générera également des emplois et des revenus pour les communautés locales. Selon le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, la création de ces centres représente une mesure novatrice et bénéfique pour les finances publiques, offrant également de nouvelles sources de revenus pour les collectivités territoriales décentralisées concernées.

Rita Nembi

Laisser un commentaire