×

Burkina Faso : Nouvelles conditions de subvention et de crédit pour la presse privée

Burkina Faso : Nouvelles conditions de subvention et de crédit pour la presse privée

Burkina Faso : Nouvelles conditions de subvention et de crédit pour la presse privée

Le 5 février 2024 à Ouagadougou, le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) a présenté lors d’une conférence de presse le nouvel arrêté conjoint régissant la subvention de l’État à la presse privée, détaillant les innovations apportées aux conditions d’attribution de la subvention et aux modalités de crédit du FAPP.

Le Directeur général du FAPP, Ag Ibrahim Mohamed, a souligné que l’octroi annuel de subventions par l’État burkinabè aux entreprises de presse privée est destiné à garantir des conditions propices à leur mission de service public. L’arrêté conjoint n°2023-434/MCCAT/MEFP du 9 octobre 2023 régit la gestion, l’administration, la répartition et la justification de cette subvention.

La conférence de presse visait à informer les professionnels des médias et la population burkinabè des principales innovations introduites par cet arrêté, ainsi que des modifications apportées au volet crédit du FAPP. Les changements notables par rapport à l’arrêté précédent de mars 2021 comprennent :

– La date limite pour lancer l’appel à candidature pour la subvention est maintenant fixée au 30 avril de chaque année au lieu du 1er avril.
– Les dossiers de candidature seront acceptés dans les guichets régionaux.
– Être à jour vis-à-vis des obligations fiscales et sociales est désormais un critère général d’éligibilité à la subvention.
– Les numéros doubles des parutions sont désormais considérés comme une seule parution.
– Les entreprises de presse en ligne éligibles à la subvention doivent désormais disposer d’un site web, publier au moins 02 articles par jour produits par les journalistes de la rédaction et avoir une existence légale d’au moins deux (02) ans.
– Les diplômes des journalistes ne sont plus requis dans le dossier de candidature, seules les copies de la carte de presse pour les journalistes et une copie du laisser-passer pour les techniciens sont acceptées.

Concernant le volet crédit du FAPP, les appels à projets seront désormais ouverts en permanence, et les dossiers de crédits des entreprises de presse privées seront acceptés tous les jours ouvrables au siège de la structure et dans ses guichets régionaux.

Mamie Gonda

Laisser un commentaire