×

Burkina Faso : Le MALIT soutient le retrait de l’AES de la CEDEAO

Burkina Faso : Le MALIT soutient le retrait de l'AES de la CEDEAO

Burkina Faso : Le MALIT soutient le retrait de l’AES de la CEDEAO

Le Mouvement Africain de Lutte pour l’Indépendance Totale (MALIT) a exprimé son soutien à l’Alliance des États du Sahel (AES) suite à sa décision de se retirer de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Lors d’une déclaration à Ouagadougou le 3 janvier 2024, le MALIT a appelé au cessation de toute collaboration entre le Burkina Faso et la France.

Karim Savadogo, membre du MALIT, a exigé la fermeture immédiate de l’ambassade française, qualifiant son rôle de centre d’espionnage et de déstabilisation. Il a dénoncé les actions de la France, qu’il considère héritées de l’époque coloniale, soulignant notamment l’expulsion de l’attaché militaire et l’arrestation d’espions français.

Le MALIT, fervent défenseur de la souveraineté africaine, a également critiqué la CEDEAO, accusant ses dirigeants de favoriser les intérêts des pays impérialistes au détriment de ses propres membres. Le mouvement a appelé les peuples du Sahel à la mobilisation et à la vigilance, dénonçant la transformation de la CEDEAO en un instrument aux mains des chefs d’État.

Karim Savadogo a réaffirmé le soutien du MALIT au pouvoir de transition du Capitaine Ibrahim Traoré au Burkina Faso, le considérant comme un symbole de refondation et de révolution pour le peuple africain. Il a condamné toute tentative de déstabilisation contre ce pouvoir et a mis en garde contre les traitres agissant au service de l’impérialisme.

Le MALIT a lancé un appel pressant à la population burkinabè pour maintenir la vigilance citoyenne et exhorte le gouvernement à poursuivre les individus compromettant l’intérêt du peuple. En conclusion, le mouvement a souligné la nécessité d’élaborer une nouvelle constitution inspirée des cultures africaines, mettant fin aux emprunts aux modèles étrangers dans la quête d’une Afrique authentique.

Mamie Gonda

Laisser un commentaire