×

Au Brésil, Ronaldinho est sous le coup d’une enquête judiciaire qui pourrait avoir des conséquences graves pour l’ancien footballeur professionnel du FC Barcelone et du PSG

Au Brésil, Ronaldinho est sous le coup d'une enquête judiciaire qui pourrait avoir des conséquences graves pour l'ancien footballeur professionnel du FC Barcelone et du PSG

Au Brésil, Ronaldinho est sous le coup d’une enquête judiciaire qui pourrait avoir des conséquences graves pour l’ancien footballeur professionnel du FC Barcelone et du PSG

L’ancienne gloire du FC Barcelone, Ronaldinho est au coeur d’un nouveau scandale. L’après-carrière du génie tourne mal. Le fisc brésilien l’a dans le viseur et Ronnie risque gros.

Voila maintenant plusieurs années que Ronaldinho n’est plus un joueur de football professionnel, le Brésilien coule des jours paisibles dans son pays. Mais il semblerait que des problèmes financiers viennent gâcher sa retraite. Le fisc brésilien est particulièrement attentif à la situation financière fragile de Ronaldinho.

Deux propriétés saisies
Selon le Daily Mail, les autorités fiscales brésiliennes auraient ordonné une évaluation des biens immobiliers de Ronaldinho à Rio de Janeiro et dans son État d’origine, le Rio Grande do Sul, afin qu’ils puissent être utilisés pour récupérer l’argent dû par l’ancien footballeur.

L’emplacement exact des propriétés n’a pas été révélé, mais elles se trouveraient dans la partie ouest de Rio et à Xangri-La, une municipalité située sur la côte sud du Brésil, à environ 100 kilomètres de la ville de Porto Alegre, où Ronaldinho est né.

Selon les médias locaux, des inspecteurs des impôts frustrés ont jeté leur dévolu sur la propriété de Ronaldinho après n’avoir trouvé aucun argent sur les comptes bancaires du footballeur.

En novembre 2018, des voitures de luxe et des œuvres d’art ont été saisies par des fonctionnaires brésiliens après que le footballeur de 43 ans et son frère Roberto de Assis Moreira ont été poursuivis par des fonctionnaires qui affirmaient qu’il devait de l’argent pour des amendes imposées à son association caritative.

Amandine Silla

Laisser un commentaire