×

Arrivée du Général Gamou à Kidal : Un pas crucial vers la restauration de l’ordre et de l’autorité

Arrivée du Général Gamou à Kidal : Un pas crucial vers la restauration de l'ordre et de l'autorité

Arrivée du Général Gamou à Kidal : Un pas crucial vers la restauration de l’ordre et de l’autorité

Le Général Gamou, nommé le 22 novembre 2023 en tant que gouverneur de la région de Kidal, est enfin arrivé dans la ville qu’il est chargé d’administrer, mettant ainsi fin à plusieurs jours de trajet entre Bamako et la ville de Gao.

Le cortège du nouveau gouverneur a atteint la ville de Kidal ce mercredi après avoir traversé différentes étapes, dont une escale à Gao. La semaine précédente, la délégation du gouverneur était accompagnée par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Colonel Abdoulaye Maïga, et son homologue de la Réconciliation nationale en charge de l’accord d’Alger, le Colonel Ismaêl Wagué, à l’aéroport de Bamako. Avant d’arriver à Kidal, le Général Gamou a fait une escale à Gao, où il a prêté serment devant le tribunal de première instance, qui s’y est installé en raison de l’insécurité.

Suite à la reprise symbolique de Kidal, le président de transition Assimi Goïta a choisi le Général El Hadj Ag Gamou, considéré comme l’un des meilleurs officiers de l’armée malienne, pour rétablir l’administration et l’autorité dans la région. Kidal était sous le contrôle des rebelles indépendantistes depuis 2012, marquant le début de la rébellion séparatiste menée par le Mouvement National pour la libération de l’Azawad. Après 11 ans d’absence, le pouvoir militaire dirigé par le Colonel Assimi Goïta a repris le contrôle le 14 novembre 2023. Le Général Gamou, membre du groupe d’autodéfense GATIA, a la responsabilité de rétablir la paix, la cohésion sociale, et de faciliter le retour des populations qui ont quitté la ville.

Depuis cette date, les autorités ont pris plusieurs initiatives pour rassurer la population sur le rétablissement de l’ordre et de la sécurité. Environ 200 policiers et sapeurs-pompiers ont été déployés dans la ville pour occuper les deux commissariats. Les forces de gendarmerie et des eaux et forêts sont également présentes, en plus d’un nombre important de militaires positionnés dans les camps abandonnés par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilité au Mali.

Mamie Gonda

Laisser un commentaire