×

Analyse des Échanges Commerciaux Intra-UEMOA : Excédents, déficits et menaces politiques

Analyse des Échanges Commerciaux Intra-UEMOA : Excédents, déficits et menaces politiques

Analyse des Échanges Commerciaux Intra-UEMOA : Excédents, déficits et menaces politiques

Un rapport met en lumière les échanges commerciaux au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), où les produits énergétiques, le ciment, les matières plastiques, les graisses & huiles et les animaux vivants représentent plus de la moitié de la valeur des échanges. La Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Togo affichent des balances commerciales excédentaires, tandis que d’autres pays, comme le Mali, le Burkina Faso et le Bénin, sont déficitaires.

La Côte d’Ivoire et le Sénégal dominent les exportations au sein de l’UEMOA, avec des parts de 35% et 28% respectivement en 2021. Ces pays affichent également des excédents commerciaux significatifs, tandis que le Mali et le Burkina Faso sont fortement dépendants des importations intra-UEMOA, notamment de la Côte d’Ivoire et du Sénégal.

Les échanges commerciaux de biens et de services ont augmenté, mais des défis politiques menacent les perspectives futures. Certains pays, ayant subi des coups d’État, envisagent de se retirer de l’UEMOA, malgré leur forte dépendance aux échanges régionaux. Cette situation pourrait avoir un impact sur la stabilité économique et les flux de transferts de fonds des migrants, notamment vers le Mali. En outre, le secteur énergétique devrait continuer à dominer les échanges commerciaux, avec des projets visant à augmenter la capacité de production énergétique dans la région.

Mamie Gonda

Laisser un commentaire